Vues de notre jardin sans irrigation

Notre jardin "pilote" situé à Marseille en lisière des Calanques est exposé  de plein fouet au vent d'est, à la Tramontane et au Mistral. Le massif de la Nerthe situé juste en face n'est pas assez élevé pour constituer une barrière efficace au Mistral. Ce dernier nous arrive directement et sans atténuation de la vallée du Rhône.

Ce jardin a plusieurs fonctions: Evaluer des espèces peu connues vis à vis de la résistance aux stress divers (vent, chaleur directe, aridité estivale, air à fort pouvoir desséchant); évaluer les potentialités d' espèces peu connues au plan paysager; évaluer des clones de fruitiers "oubliés" ou "peu connus" (qualité et production fruitière).

Il est à noter que nous supplémentons en eau nos seules productions végétales évoluant en pots, et, au jardin, seulement  le bambou Otatea aztecorum et nos deux caroubiers. Ci-dessous quelques photos. Le jardin de visite sur rendez vous.

Ce jardin a été pensé comme un "trait d'union entre la zone naturelle des Calanques et la zone urbanisée de Montredon". L'Etat a classé la zone en "maîtrise forte de l'urbanisme". Ce classement l'a soustrait de la pression foncière des promoteurs. Nos plantes ont à nos yeux plus de valeur que la "nourriture terrestre",  mais cet avis est loin d'être partagé...

Tofs 3547

Le cabanon du point de vente

Tofs 1820

Butia acuminata et Yucca elephantipes

La technique du "jardin sec", sous approche scientifique rigoureuse, repose sur:

1/ Le choix d' espèces adaptées (intérêt d'utiliser au maximum des espèces indigènes dites "sclérophytes" à feuillages cireux, orienter son choix vers  des végétaux à faible conductance stomatique et/ou à métabolisme nocturne; utilisation de "chasmophytes" dont le  système racinaire est adapté à fouiller l'eau contenue entre les anfractuosités des rochers, utilisation de plantes capables d'estiver, c'est à dire génétiquement programmées à freiner leur métabolisme lors de la saison chaude: chute des feuilles en été, biosynthèse de déhydrines, utilisation d'éphémères thérophytes: plantes annuelles passant l'été sous forme de graines, utilisation de géophytes: bulbes, tubercules à cycle végétatif hivernal ...);

2/ La réduction du flux d'évaporation du sol à l'aide d'un mulch épais ;

3/ L'occultation de la surface du sol vis à vis de l'impact du vent et de l'ensoleillement direct (utilisation de couvre-sol => réduction des entrées radiatives);

4/ Mise à profit des résistances aérodynamiques de l'environnement (= murs, arbres...) agissant telles des "chicanes" atténuant les turbulences des masses d'air au dessus de la surface

5/ Optimisation des entrées radiatives hivernales et stockage calorique (mise à profit des pentes orientées vers le sud-est, utilisation de terrains drainants (texture grossière/ sablo-limoneuse), enrochement mettant en oeuvre des  matériaux thermiquement effusifs - diffusifs afin d'assurer un stockage thermique via conduction au cours des mois chauds, où le "bénéfice net thermique" est positif)

6/ Maitrîse du déficit de pression vapeur de l'atmosphère (= pouvoir desséchant de l'air)

7/ Façons culturales réduites au strct minimum: respect de l'oligotrophie, limitation des intrants azotés, refus d'utiliser de produits dits "phytosanitaires" et désherbants,

Ci dessous, long travelling sur notre jardin expérimental de type "sec" péricalanquais, mettant en évidence  en premier lieu des plantes natives: nerpruns, lentisques, lauriers tin, en mélange avec d'autres raretés natives du bassin méditerranéen,  plantes sarmatiques des steppes,  cactées nord- américaines, espèces issues du mallee australien, du chaparral californien...

Tofs 3559

Les potées canariennes

Tofs 3549

Les potées à cactées

Tofs 511

Le massif à Lierre calanquais

Tofs 825

La rocaille à Opuntia à résistance optimale aux ambiances desséchantes

op.jpg

 

P1020703.jpg

Rocaille à euphorbe et Ferula

Tofs 4608

La zone la plus sauvage, lieu de reproduction et de protection de l'avifaune (=oiseaux), et de l'entomofaune (=insectes): zéro pesticide, zéro polluant, zéro plastique, zéro nuisance sonore etc...

P1020867.jpg

 Le massif (irrigué et non convectif) à Otatea aztecorum

 Dscn2049 opt

 La collection de figuiers du bassin méditerranéen (plus de 60 accessions) et la collection des ressources indigènes

Tofs 332

La véranda à Kalanchoe

SDC11147.jpg

 L'olivette en pierre sèche

Tofs 3090

Tofs 2075

 Inflorescence de l'Agave mitis en deux temps

Stricta en fleurs

Stricta

Floraison spectaculaire de l'Agave stricta

Tofs 845

 Les Aloe à 6 heures du matin

Tofs 3605

Mini écosystème palustre

Tofs 1587

Odonate: imago au dessus de l'étang

Tofs 197

Ecosystème palustre: rainette verte

Tofs 4105

 

Coin sauvage à coronille

Tofs 4653

 Massif d'opuntias à grandes raquettes

 

Lubr 1

Opuntia lubrica donnant sur la mer

 

Div

Opuntia macrocentra (à g.) en équilibre sur le balcon