H

Genre Hedera / Lierre/ Araliaceae

Hedera variant halorésistant du littoral marseillais

Lierre dit "de Marseille". Confondu dès l'origine avec le lierre rhiomateux andaloux, ce lierre, en tout point identique morphologiquement au lierre commun (H helix) pourrait bien constituer une crypto espèce non encore décrite et reconnue par les taxonomistes. Il nous semble que leurs niches écologiques sont très distinctes, et qu'une barrière génétique entre les deux entités s'oppose au flux de gènes. Sur le terrain les deux "espèces" ne s'hybrident pas : nous n'avons pas observé d'intermédiaires  dans les zones de transition (= résistance à la convection accrue en ce qui concerne le variant halophile et sensibilité du lierre commun vis à vis  des ambiances salines)

Nous le propageons à partir de semences récoltées dans notre jardin marseillais, aucun prélèvement n'est réalisé dans la nature. A titre conservatoire, à réserver au terroir marseillais  et vers Toulon où il mérite d'être propagé.

Crypto-espèce inféodée aux  falaises et éboulis littoraux des chaînons calcaire près de Marseille (Observé à Cassis, la Bédoule, Marseilleveyre, la Ciotat)

Rhizomatifera marseilleveyre

 

 Mm

 

Pot 3 litres: 22€

Au fur et à mesure de sa croissance, le "lierre de Marseille" forme un tronc et s'élève jusqu'à trois mètres de hauteur

 

 Dscn1969 opt

 

Dscn1522 opt 

Des caractères morphologiques discrets, dont on ne sait pour le moment s'ils sont d'origine génétique ou adaptative, sont visibles sur les sujets juvéniles et les sujets adultes: les plantules sont charnues,  les rameaux fertiles exhibent des pédoncules fructifères courts et épais!

Dscf0506

 

Hedera iberica, lierre d'Espagne

 Rscn1990 opt 1

Pot 3 litres: 12€

 Hedera rhombea, lierre du Japon

Dscn1629 opt

Origine: Japon. Résiste à la sécheresse. Tiges grêles rougeâtres au début. A terme, forme un grand arbuste à  petites feuilles uniformes dont les deux faces du limbe sont recourbées vers le haut. Rare!

Pot 3 litres: 17€

Hedera marroccana, lierre du Maroc

 Tofs 1942

Lierre du Maroc. Cette plante évolue spectaculairement en condition ombragée: Les feuilles sont plutôt larges >25cm, peu épaisses, molles, trilobées, ou pentalobée à lobes toujours courts et obtus. Les tiges sont grêles, garnies racines adventives nombreuses. Réussit au soleil sans prendre son développement optimal. Peu connu et ne semble pas fructifier en France. Plante assez voisine du lierre d'Algérie, il en diverge par son feuillage diffus, moins couvrant, et ses tiges non rougeâtres.

Disponible en 2016-2017

Hedera hibernica, Lierre d'Irlande

Dscn2059 opt

Disponible en 2016-2017

 Lierre de couleur vert sombre, à tiges robustes, épaisses,  à la fin blanchâtres. Feuillage dense, vert sombre. Fleurit à la fin de l'été et fructifie à l'automne.

 

Hedera algeriensis, Lierred'Algerie

Lierre d'Algérie. 

Algeriensis tiges rouges

Lierre à larges feuilles planes entières disposées sur un même plan et se chevauchant les unes les autres, à port dense. En plate-bande, la plante constitue un couvre-sol très occultant. Tiges rouge-sombre lianoïdes.  La plante n'émet pas de racines adventives sur substrats de type mur ou dalle béton.: Ne se cramponne pas aux façades. En application verticales (brise-vue) il convient de l'aider à s'élever au moyen de treilles ou  palissades. Cependant, part à l'assaut des arbres!

Disponible en 2016-2017

 

Hedera canariensis, Lierre des Canaries

Canariensis5

 

 

Canariensis2

 

Canariensis3

Lierre à port couvrant, occultant. Dans sa phase adulte, les tiges n'émettent plus de racines adventives: Ne grimpe pas aux façades, par conséquent les vieux sujets doivent être palissés. Feuilles larges, épaisses, un peu coriaces, luisantes sur leur face supérieure, trilobées, nettement en coeur à la base, pétiole long et rouge. Fruits gros, globuleux. Fructifie tardivement, en milieu d'hiver à Marseille. Fruits toxiques mûrs au printemps. Belle plante peu connue et peu commune.

Disponible en 2016

Hedera rhombea cv "crème de menthe"

Lierre à feuilles +/- disposées en rectangle adouci. Port traçant et érigé. Nous distribuons le rare cultivar panaché (clone du jardins des méditerrannées du Rayol, sur permission du chef de culture).

Dscn1935 opt

 

Genre Heteromeles / Maloideae

Heteromeles arbutifolia

Californienne xérophile, à planter sur sols très secs, même sommitaux... Ses feuilles cutinisées lui permettent de s'adapter à des biotopes stériles. Son nom suggère une ressemblance avec l'Arbousier. La comparaison s'arrête là, les deux plantes appartenant à des familles botaniques différentes.