3/ Plantes natives...

Hedera rhizomatifera McAllister 

Localisation: Initiallement décrit d'Andalousie en Espagne, ce lierre est abondant dans la zone du coeur de parc des calanques, sur les parois de la face nord jusque dans les éboulis des deux versants. Aire à préciser car un cline sud-nord (=nuage d'intermédiaires rhizomatifera - helix) devrait logiquement exister le long d'un transect nord-sud. Observation: Feuillage polymorphe, germination exclusivement en zone convective ensoleillée. Cotylédons +/- crassulescents. En environnement ombragé non desséchant, les lobes supérieurs des feuilles sont proéminents. Plante très résistante dans un environnement à fort pouvoir desséchant. Determinavit JM Tison 2014 d'après les données agrométéorologiques de C. Coulomb.

Rhizomatifera marseilleveyre

Dscn1522 opt

Le processus germinatif de l'entité convecto-résistante littorale de lierre a les memes exigences en terme de partition d'énergie que les plantes adultes, la germination s'effectuant à un taux normal si l'énergie est surtout dissipée par rayonnement (=valeurs élevées de température de surface)  et par convection (augmente le débit d'énergie dans l'atmosphère).  Cela sous entend que les semences de cette entité germent de façon significative en environnement minéral non poreux thermiquement peu diffusif, ce qui est le cas du calcaire urgonien. D'autres campagnes d'échantillonages et de tests germinatifs en milieux homogènes et réciproques seront necessaires pour évaluer la véracité de nos assertions.

Quercus x auzandrii G. & G.  1855 (= Q. ilex x Q. coccifera)

Localisation: Un spécimen de grande taille le long du canal de Pastré à proximité de la bastide "Granet" (= Quercus x reynierii Albert in Albert & Jah.) un autre en lisière de la sablière (Q. x auzandrii) , les deux probablement plantés. Observation : Ces individus semblent être sans surprise stériles. Le premier évolue  sous  couvert de grands arbres, a un habitus étiolé, le second évolue en ambiance hyperthermique (renvoi convectif du sable peu diffusif), a un habitus de type "coccifera".  Determinavit J.M Tison le 24/09/2014 & Coulomb 24/10/2014.

Auzandrii opt

Dscn1955 opt

 Iris spuria

Tofs 5931

Une petite colonie au niveau d'une prairie humide près du château Legré-Mante. 

 

Ficus carica cultivar "Grise de Saint Jean" (identification sous réserve de vérification)

Localisation: en zone aérohaline et au delà dans les stations proches du littoral (endroits rudéralisés, terrains vagues...). Observation: Figuier produisant des sycones comestibles, proche de -ou conforme- à la race "St Jean", observé en situation subspontanée (les Goudes, Marseilleveyre, Morgiou, Bonneveine...), ayant une bonne vigueur en bord de mer dans les endroits pierreux convectifs et demeurant productif même lorsqu'il n'est plus cultivé. Reconnaissable à son port rameux et bas, sa tendance à végéter en station juxta-littorale, ses figues-fleurs longues peu sucrées couleur aubergine,  sa seconde production  à robe gris-verte. Pourrait avoir été cité par Garidel à istres et St Chamas sous le nom "Grosse violette longue". Si l'analogie avec le cultivar "Grise St Jean" était vérifiée, ce cultivar pourrait avoir une néo-origine littorale, avec un ancrage bio-évolutif net dans le parc national des Calanques.

St jean opt opt

Nos essais comparatifs ont montré que cette "variété" craint les atmosphères desséchantes (turbulence, air chaud et sec). L'air à fort pouvoir desséchant au droit de la masse urgonienne maintient sans doute la différenciation en isolant ce génotype sur une étroite bande littorale, aérohaline et peu desséchante.

Figuier du littoral marseillais

Le contrôle sélectif s'abattant sur cette population pose au généticien une question complexe si l'on admet la faiblesse des effectifs en présence, la dioécie du figuier, les paramètres intervenant en ce qui concerne le contrôle sélectif en milieu salin (pression osmotique de la solution du sol, résistance vis à vis de la toxicité du sel, épictèse, estimation de l'évapotranspiration, modélisation des transferts de chaleur sur la roche nue, etc...). Ce que l'on constate sur le terrain: Les figuiers subspontanés de la zone aérohaline se ressemblent entre eux et forment une "lignée" homogène au sens génétique. La sexualité des figuiers étant extraordinairement complexe, on ne sait pas grand chose sur le lignage paternel.

Hedera rhizomatifera (MacAllister) Jury var. laciniata C. Coulomb, var. nov. 17/10/2014  Publication annulée par l'auteur, il s'agit d'un cas de xénophytisme, la plante se rapporte à un cultivar: Cv 'Star'.

Présentement publié par voie électronique sur le site internet des Pépinières Laurisiennes.

Typus: loco dicto "les Trois Ponts", ad Parc National des Calanques, Marseille.

Diagnosis: similis ad Hedera rhizomatifera sed follis amplo laciniatis.

Holotype: herbier Coulomb

Rhizomatifera mutant